Edited by Caroline Marquette and Tanya Tromble-Giraud

COUV_CAH_OATES
Editors: Caroline Marquette and Tanya Tromble-Giraud
Publisher: L’Herne
Year: 2017
Pages: 328

Depuis la parution de son premier recueil de nouvelles, By the North Gate (1963), Joyce Carol Oates s’est imposée dans le paysage littéraire américain comme l’un des écrivains les plus prolifiques. À la fois classique (solidement ancrée dans le paysage littéraire américain depuis plusieurs décennies et régulièrement citée parmi les finalistes du prix Nobel de littérature, par exemple) et iconoclaste (sa présence volubile sur twitter, sa plume acerbe, ses connaissances pointues sur la boxe en font quelqu’un d’indéniablement à part), elle reste à ce jour fascinante. Ce volume des Cahiers de l’Herne constitue la première monographie française sur cette figure de la littérature américaine contemporaine devenue incontournable.

Cet ouvrage, première étude critique de l’oeuvre de Oates en France, est donc nécessaire. Pour rendre hommage à son ambition balzacienne de faire entrer toute l’Amérique dans son œuvre, pour rendre compte des chemins déjà tracés dans cette œuvre labyrinthique par les spécialistes, et pour essayer de lever une part du mystère dont Joyce Carol Oates semble étonnamment toujours auréolée. Le Cahier est constitué d’un faisceau de regards français, britanniques et américains sur l’écrivain : regards universitaires sur son œuvre protéiforme et ses ramifications à la scène ou à l’écran, regards plus intimes de son biographe, ses collègues, amis, anciens étudiants, regards croisés d’auteurs et de traducteurs, regards de chercheurs découvrant les coulisses de son travail et partageant avec nous ses manuscrits et pages de brouillon annotées.

Des textes inédits de Oates, des extraits de correspondance avec sa grand-mère ou avec son collègue et ami Russell Banks, ainsi que des photos de l’écrivain entourée de sa famille et ses amis complètent ces portraits et permettront au lectorat français d’embrasser du regard l’impitoyable diagnostic porté par l’auteur sur l’homo americanus ainsi que l’incroyable générosité, drôlerie, et inventivité de cet écrivain inclassable.


Contents

Caroline Marquette et Tanya Tromble-Giraud
Avant-propos 

I – Les racines de son âme

  • Joyce Carol Oates
    Le Vieux Monde – Nouvelle
  • Joyce Carol Oates
    Le Recenseur – Nouvelle
  • Joyce Carol Oates
    Joyce Carol Oates de retour chez elle
  • James McConkey
    Par la Porte Nord
  • Blanche Woodside
    Lettre à ma petite-fille
  • Joyce Carol Oates
    Lauréate du National Book Award
  • Alfred Kazin
    Sur Joyce Carol Oates
  • Joyce Carol Oates
    Pourquoi votre écriture est-elle si violente ? 
  • Joyce Carol Oates
    Marais – Nouvelle
  • Joyce Carol Oates
    Pique-nique – Nouvelle

II – Portraits et témoignages

  • CAHIER ICONOGRAPHIQUE
  • Joyce Carol Oates
    Le chat sur mon épaule 
  • Elaine Showalter
    Joyce Carol Oates, mon amie : portrait intime 
  • Edmund V. White
    Auteur, collègue, amie
  • Alicia Ostriker
    Ce que j’admire chez elle ?
  • Henry Bienen
    Joyce Carol Oates 
  • Michaelangelo Rodriguez
    Mon professeur Joyce Carol Oates 
  • Joyce Carol Oates
    Lettres à Michaelangelo Rodriguez 
  • Russell Banks
    Correspondance 
  • Russell Banks
    Malicieuse et comique 
  • Gavin Cologne-Brookes
     Joyce Carol Oates ou quelque chose d’approchant 
  • Joanne V. Creighton
    Joyce Smith/Joyce Carol Oates et moi 
  • Anne Rabinovitch
    Un thé chez Miss Oates
  • Éric Neuhoff
    Miss America
  • Joyce Carol Oates
    L’amie de mon cœur – Nouvelle
  • DOA
    Letter – Lettre

III – La boxe : une passion singulière

  • Julie Sheridan
    Le contre-attaquant : boxe, race et virilité dans Corky
  • Joyce Carol Oates
    Esquisse de Union City 
  • Joyce Carol Oates
    Boxing press passes
  • Christine Montalbetti
    Écrire, courir, boxer peut-être 
  • Ingrid Astier
    Une main de velours dans un gant de boxe

IV – L’art de la fiction

  • Stéphanie Durrans
    La femme en ce jardin : L’autoréécriture dans Le Jardin des délices
  • Ellen G. Friedman
    Du moi-je au moi-monde : Le Pays des merveilles de Joyce Carol Oates
  • Greg Johnson
    Au cœur des archives Joyce Carol Oates
  • Joyce Carol Oates
    Dans les coulisses de Black Water – Brouillons
  • Eddy Chevalier
    L’écriture du scandale dans Reflets en eau trouble
  • Marie Liénard-Yeterian
    Joyce Carol Oates : Portrait de l’écrivain en auteur du Sud 
  • Caroline Marquette
    Une écriture à fleur de peau 
  • Nancy Huston
    Oates, corps et corpus
  • Joyce Carol Oates
    Fleuve bleu – Nouvelle
  • Isabelle Meuret
    De la race en Amérique 
  • Joyce Carol Oates
    Leander – Nouvelle 
  • Eric Karl Anderson
    Critique de Marya, une vie
  • Henry Louis Gates, Jr.
    Arabesque
  • Isabelle Van Peteghem-Tréard
    Blonde ou les fragments de la psyché féminine 
  • Tanya Tromble-Giraud
    Les Chutes : roman énigmatique
  • Joyce Carol Oates
    Fractales – Nouvelle
  • Joyce Carol Oates
    Œil de hibou – Nouvelle
  • Gérald Préher et Tanya Tromble-Giraud
    L’imminence de la crise dans les écrits pour la jeunesse
  • Joyce Carol Oates
    Quand lire c’est croire, et vice versa 
  • Joyce Carol Oates et Greg Johnson
    Fictions de l’an 2000 – Entretien 

V – Un écrivain protéiforme

  • Joyce Carol Oates
    La poésie est l’expression gnomique d’où l’âme bondit et volette 
  • Joyce Carol Oates
    Tapuscrits et brouillons de Bellefleur
  • Joyce Carol Oates
    Neige – Poème
  • Joyce Carol Oates
    « C’est la poésie qui m’a sauvée » 
  • Leigh Bienen
    Joyce Carol Oates : un don de satiriste, une intelligence aiguë 
  • Joyce Carol Oates
    Identités pseudonymes 
  • Claude Seban
    « God erupted in thunder and shattering glass »
  • Joyce Carol Oates
    « L’esprit souffle où il veut » – Entretien avec Vincent Jaury 
  • Émily Barnett
    Autopsie d’un deuil : l’envolée autobiographique chez Joyce Carol Oates 
  • Joyce Carol Oates
    Entretien avec elle-même
  • Randy Souther
    Celestial Timepiece – Entretien avec Caroline Marquette et Tanya Tromble-Giraud

VI – Résonances

  • Marie Duret-Pujol
    « Non coupable, c’est le verdict. Non coupable depuis toujours. Fin de l’histoire » 
  • Jean-François Baillon
    Foxfire (2011) par Laurent Cantet : souvenirs de l’utopie
  • Joyce Carol Oates
    À propos de Bob Dylan 

Contributeurs à ce Cahier


Image by Charles Gross


Advertisements

6 Comments »

  1. Great news, a well deserved concentration on Joyce Carol Oates’s work thus far. I have admired her writing for the last thirty plus years.

    Like

      • Yeah, I just tried that — it takes you to a pay pal link. Which I tried to use — but it didn’t like my phone number and it requires a phone number. So I guess that is out. I’ve tried to contact L’Herne directly but so far I haven’t gotten a response.

        Thanks for trying to help.

        Sherri

        Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s